Cancer du côlon : 50 ans, trop tard pour le dépistage ?

Dernière mise à jour: août 2019 | 7101 visites
123-endoscop-darm08-15.jpg

news Le dépistage du cancer colorectal (test immunologique et coloscopie) est recommandé à partir de l’âge de 50 ans. Mais des données plaident pour qu’il soit mis en œuvre plusieurs années auparavant.

« La publication de trois études sur l’augmentation de l’incidence du cancer colorectal chez les Européens de moins de 50 ans doit interpeller sur le bien-fondé de la politique actuelle de dépistage à partir de la cinquantaine », explique d’emblée le Dr Sylvain Beorchia (Journal international de médecine). L’année dernière, l’American Cancer Society avait plaidé pour un dépistage dès 45 ans : les autorités sanitaires européennes devraient-elles réévaluer leur position ?

Dans la plupart des pays européens, en Belgique et en France notamment, le test immunologique (détection de la présence de sang dans les selles) est proposé à partir de l’âge de 50 ans, suivi d’une coloscopie en cas de résultat suspect. Le Dr Beorchia renvoie donc vers trois études récentes, portant pour l’essentiel sur les pays européens, et qui mettent en évidence une augmentation « significative » au fil des ans des cas de cancer colorectal chez les moins de 50 ans.

Explication ? Le surpoids et l’obésité, une alimentation riche en aliments transformés, le tabac, l’alcool, la sédentarité, la pollution… : tous ces éléments pourraient favoriser ces changements préoccupants d’incidence du cancer du côlon chez les moins de 50 ans. Le Dr Beorchia ajoute : « Une réévaluation prochaine des recommandations pour le dépistage du cancer colorectal serait la bienvenue afin de répondre aux aspirations des personnes à risque moyen, désirant avancer l’âge du dépistage à 45 ans ».

Dépistage dont l’objectif consiste à déceler les lésions suspectes. Dans la grande majorité des cas, il s’agit de polypes qui risquent d’évoluer vers un cancer, et qui sont dès lors retirés lors de la coloscopie. Si le cancer s’est déjà développé, il est crucial d’intervenir tôt afin d’augmenter les chances de réussite du traitement.

Voir aussi l'article : Cancer du côlon : pour un test de dépistage dès 45 ans

Source: Gut (https://gut.bmj.com), Cancer Epidemiology (www.nature.com/subjects/can), The Lancet Gastroenterology & Hepatology (www.thelancet.com/journals/)
publié le : 26/08/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci