Cholestérol : attention à la levure de riz rouge

Dernière mise à jour: septembre 2019 | 6028 visites
123m-gist-rode-rijst-27-8.jpg

news Afin de réduire leur taux de « mauvais » (LDL) cholestérol, certains patients recourent à la levure de riz rouge. Or, cette démarche ne va pas sans risque.

Voici peu, des cardiologues belges ont pris position en faveur des préparations à base de levure de riz rouge pour faire baisser le taux de cholestérol, plus particulièrement chez les patients qui ne peuvent ou ne veulent pas prendre une statine (médicament). En Belgique, ces préparations sont disponibles en tant que compléments alimentaires en vente libre.

Des critères plus stricts de commercialisation


Le Centre belge d’information pharmaco-thérapeutique (CBIP) rappelle que « les compléments alimentaires à base de levure de riz rouge ne constituent pas une alternative à l’approche médicamenteuse de l’hypercholestérolémie ». L’effet sur le « mauvais » (LDL) cholestérol de 10 mg de monacoline K (le principe actif de la levure de riz rouge) serait comparable à celui d’une statine à faible dose (10 mg de simvastatine, par exemple), poursuit le CBIP. Toutefois, on ne dispose pas de suffisamment de données sur l’efficacité en termes de critères majeurs d’évaluation. On observe aussi un risque d’interactions et des effets indésirables identiques à ceux des statines (toxicité musculaire et hépatique). Ce à quoi il faut ajouter les inquiétudes suscitées par un contrôle limité de la composition de ces suppléments (teneur en monacoline K, présence de citrinine cancérigène), notamment pour les préparations disponibles dans les magasins d’aliments naturels et sur Internet.

Le CBIP rappelle enfin que le Conseil supérieur belge de la santé, à l’instar de l’Agence nationale française de sécurité du médicament et des produits de santé, a proposé d’interdire la commercialisation comme compléments alimentaires des produits à base de levure de riz rouge, et de les considérer comme des médicaments, avec une évaluation et une réglementation appropriées. Toutefois, jusqu’à présent, cet avis n’a pas encore été suivi.

Voir aussi l'article : Cholestérol : moins de viande rouge et plus de protéines végétales

Source: CBIP (www.cbip.be/fr/start)
publié le : 18/09/2019 , mis à jour le 17/09/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci