Amaryllis : la plante des fêtes de fin d'année

Dernière mise à jour: décembre 2019 | 3559 visites
123m-bloemen-amaryllis--21-10-19.jpg

news La poinsettia (étoile de Noël) et l'hellébore (rose de Noël) sont des plantes ornementales classiques des fêtes de fin d'année. Une autre espèce est très appréciée : l’amaryllis. Que faut-il savoir à son propos ?

Le gros bulbe de l’amaryllis produit une tige soulevant de grandes fleurs évasées en trompette, le plus souvent rouges ou blanches, parfois roses ou jaunes. La plante fleurit environ trois à huit semaines après son empotage. Chez le pépiniériste, on trouve des bulbes avec des boutons de fleurs prêts à éclore. A la maison, on placera le pot (suffisamment large : n'hésitez pas à rempoter) dans un endroit lumineux, à une température de 18 à 22 °C. Arrosez tous les 2 ou 3 jours.

Comment bien choisir le bulbe ? Prenez toujours le plus gros bulbe possible : en général, plus il est gros, plus il donnera de fleurs. Un très gros bulbe fera assurément deux ou trois tiges. Vous pouvez cultiver le bulbe dans des billes ou des pierres, ou même à nu. On trouve des vases en verre transparent spécifiquement conçus pour contenir un bulbe d’amaryllis au-dessus de l’eau.

Si la première floraison est presque garantie, on ne peut pas en dire autant des autres. En effet, l’amaryllis exige beaucoup de lumière et d’engrais pour refaire un gros bulbe bien résistant et capable de fleurir à nouveau l’année suivante.

Voir aussi l'article : L'hellébore : la vraie rose de Noël

Source: Barbara Simon
publié le : 17/12/2019 , mis à jour le 16/12/2019
adv 19_top
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci