ad

Rougeole, rubéole, oreillons : aucun lien entre le vaccin et l’autisme

Dernière mise à jour: avril 2020 | 2299 visites
Vaccin-flac-170-400-04.jpg

news Plusieurs études très sérieuses confirment l’absence de lien entre la vaccination rougeole - rubéole - oreillons (vaccin RRO) et l’autisme. Ces données sont suffisamment solides pour mettre un terme aux rumeurs persistantes et dangereuses.

Comme l’explique la revue médicale Prescrire, une étude publiée en 1998 dans une revue médicale internationale renommée avait « frauduleusement » associé le vaccin RRO et l’autisme. Elle a ensuite été rétractée (2010), après la mise en évidence de nombreuses irrégularités. Pourtant, aujourd’hui encore, ce risque suscite l’inquiétude de certains parents.

Il est important de rappeler que la rougeole engendre des complications fréquentes, parfois graves, voire mortelles. Il en va de même des oreillons (atteinte testiculaire ou neurologique, surdité…) et de la rubéole (en particulier pour l’enfant à naître lorsqu’elle affecte la femme enceinte). Une couverture vaccinale optimale (au moins 95%) est nécessaire pour interrompre la circulation de ces virus. Or, pour prendre l’exemple de la France, elle était de 79% en 2018.

Une étude récente, réalisée au Danemark auprès de quelque 650.000 enfants suivis durant huit ans, montre que la vaccination RR0 n’est pas associée à un risque accru d’autisme ou de troubles apparentés. Les résultats de deux synthèses d’études épidémiologiques, et de deux autres études de suivi, vont dans le même sens. La prévention contre la rougeole, la rubéole et les oreillons repose sur le vaccin RRO : en règle générale, une première dose à 12 mois, et une seconde à un âge variable en fonction du schéma établi dans chaque pays (18 mois, 4 - 6 ans, 7 - 9 ans…).

Voir aussi l'article : Vaccins : quel risque d'allergie grave ?


publié le : 09/04/2020 , mis à jour le 08/04/2020
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci