ad

La chair de poule fait-elle pousser les cheveux ?

Dernière mise à jour: septembre 2020 | 2804 visites
123-hid-koud-kippenvel-10-15.jpg

news Jusqu'à présent, on considérait la chair de poule comme un vestige inutile de l'évolution, remontant à une époque où elle aidait nos ancêtres à se protéger contre le froid. Mais il est possible que ce mécanisme favorise la croissance des poils, et en particulier des cheveux.

La chair de poule est le résultat de la contraction des muscles situés à la base des follicules pileux, souvent en réaction au froid. On la remarque principalement sur les avant-bras, mais aussi sur les jambes et parfois sur la poitrine.

Une couche d'air isolante

Naguère, cette réponse biologique protégeait probablement du froid nos ancêtres très poilus. Le dressage de leurs poils créait une couche d'air isolante, avec alors un refroidissement moins rapide et une augmentation des chances de survie. Certains mammifères bénéficient encore aujourd'hui de cet astucieux mécanisme.

Les scientifiques se demandent depuis longtemps pourquoi cette réaction n'a pas disparu chez l'homme moderne, puisqu'elle est devenue inutile parallèlement à la raréfaction de la pilosité. Une équipe américaine (université Harvard) avance une hypothèse, en estimant que la chair de poule a une autre fonction sous-jacente : stimuler la croissance des poils, et singulièrement des cheveux.

Le froid est bon pour les poils

Les chercheurs ont analysé l'interaction entre le système nerveux, les muscles situés à la base des follicules pileux et les cellules souches du follicule pileux. On savait déjà que les muscles se contractent en réponse à un signal nerveux, mais ils ont découvert que les nerfs communiquaient également directement avec les cellules souches folliculaires.

Lorsque les scientifiques ont exposé la peau de souris à un froid prolongé, ils ont observé que les nerfs libéraient des substances chimiques sur les cellules souches du follicule, réparant les poils endommagés et en faisant pousser de nouveaux. Il semble que si la chair de poule est la première phase d'un mécanisme de défense contre le froid, lorsque celui-ci persiste, il favorise dans un deuxième temps la pousse des poils, et en particulier des cheveux, comme s'il s'agissait de régénérer... le pelage.

Bien sûr, nous n'avons pas seulement la chair de poule quand nous avons froid, mais aussi lors d'une forte émotion, comme la peur ou la joie. Les chercheurs comparent ce phénomène au comportement de certains mammifères qui, quand ils se sentent menacés, gonflent leur fourrure afin de paraître plus gros et plus dangereux.

Voir aussi l'article : 5 astuces pour donner du volume à vos cheveux

Source: Cell (www.cell.com/cell/home)
publié le : 06/09/2020 , mis à jour le 05/09/2020
ad
pub