ad

Fracture du col : il faut opérer sans tarder

Dernière mise à jour: novembre 2013 | 7642 visites
anatom-femur-170_400_07.jpg

news En cas de fracture du col du fémur, la chirurgie doit intervenir vite, et en tout cas endéans les deux jours maximum. Au-delà, les risques de complications graves explosent.

Il n’est pas rare qu’une fracture du col soit opérée après les interventions programmées ou considérées comme plus urgentes. Or, comme l’ont relevé plusieurs spécialistes présents à une journée d’information organisée par la Société française d’anesthésie et de réanimation, au-delà d’un délai de deux jours, la mortalité à un mois augmenterait de 41%, et celle à un an de 32%. Ce risque a été déterminé au terme d’une méta-analyse conduite auprès de quelque 250.000 patients.

La mortalité après fracture du col du fémur est en soi élevée, et renvoie à des causes cardiovasculaires, neurologiques et pulmonaires. La surmortalité pourrait être prévenue, en partie, par une prise en charge chirurgicale rapide, sauf évidemment si des examens complémentaires sont nécessaires (en cas de problème cardiaque, en particulier). Après l’opération, un accompagnement spécifique est indispensable, afin de limiter autant que possible les risques de « grabatisation » du patient.

Source: Société française d’anesthésie et de réanimation (www.sfar.org/accueil)
publié le : 09/08/2011 , mis à jour le 05/11/2013
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci