ad

Sodas à l’école : les interdire... mais encore ?

Dernière mise à jour: juin 2012 | 4523 visites
frisdranken-2-170_400_12.jpg

news Pavé dans la mare : au terme d’une vaste étude, des chercheurs américains affirment que l’interdiction de la vente de boissons sucrées dans les écoles donne des résultats (très) mitigés.

En interdisant l’accès aux sodas dans les établissements scolaires, l’intention consiste, évidemment, à détourner les élèves de ces boissons particulièrement riches en calories (sans parler, par exemple, de taux de sucres très nuisibles à la santé bucco-dentaire).

Ceci étant, la question consiste à savoir si cette politique est efficace sur un plan global ; autrement dit, si elle incite les enfants à adopter de saines habitudes en dehors du milieu scolaire. Selon des chercheurs de l’université de l’Illinois (Chicago), la réponse est négative.

Une interdiction, oui, mais pas seulement

Pour aboutir à cette conclusion (publiée dans la revue « Archives of Pediatrics & Adolescent Medicine »), ils ont conduit une enquête auprès de quelque 7.000 élèves, fréquentant des écoles publiques réparties sur l’ensemble du territoire américain. Ces établissements ont été classés en trois catégories : interdiction de toutes les boissons sucrées, interdiction des sodas uniquement, aucune interdiction.

Résultat : la proportion d’enfants consommateurs réguliers de sodas est identique quel que soit le groupe (67%). Les auteurs ne rejettent pas pour autant le principe d’une interdiction des boissons sucrées en milieu scolaire, mais ils estiment qu’une telle mesure n’a pas beaucoup de sens si elle ne s’inscrit pas dans une politique de prévention globale de l’obésité chez les jeunes.


publié le : 03/01/2012 , mis à jour le 14/06/2012
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci