La polyarthrite rhumatoïde liée à la fertilité

Dernière mise à jour: mai 2012 | 5090 visites
hand-ra-170_02.jpg

news Une étude suédoise s’est penchée sur le lien entre la polyarthrite rhumatoïde (PR) et la durée de la période de fertilité de la femme.

L’intention consistait à déterminer si une association pouvait être établie entre l’âge de la ménopause et/ou l’âge de la ménarche (premières règles) et le développement d’une polyarthrite rhumatoïde, dont on sait qu’elle affecte bien davantage les femmes que les hommes.

Les chercheurs ont croisé un éventail d’informations extraites d’une enquête de santé nationale, avec des données portant spécifiquement sur les cas de polyarthrite rhumatoïde. Dans un article publié par la revue « Annals of the Rheumatic Diseases », ils indiquent qu’une ménopause survenant à un âge plus jeune (45 ans ou moins) intervient comme un facteur prédictif significatif de l’apparition d’une PR. Une ménarche précoce (avant l’âge de 12 ans) est quant à elle associée à une risque réduit de PR.

En fait, explique le Dr Juliette Lasoudris-Laloux (« Journal international de médecine »), « une plus longue période de fertilité semble donc protéger contre la PR », par influence des hormones de la reproduction. Une attention singulière, sur ce plan, devrait donc être accordée aux femmes précocement ménopausées.


publié le : 25/03/2012 , mis à jour le 07/05/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci