Combien de temps faut-il être à jeun avant une opération ?

Dernière mise à jour: décembre 2016 | 151876 visites
123-eten-ziekenhuis-maaltijd-1-25.jpg

news Pourquoi faut-il être à jeun avant une intervention chirurgicale ? Quand pourrez-vous manger ou boire pour la dernière fois avant l'opération ? Les consignes sont-elles différentes selon que le patient soit un enfant ou un adulte ?

Lors d'une intervention chirurgicale sous anesthésie générale, vous devez être à jeun afin de limiter les risques de vomissements, et éviter que du contenu de l'estomac pénètre dans les poumons. Ce sera également le cas lors d'une anesthésie péridurale ou rachidienne.

Par le passé, il était généralement recommandé de ne plus rien manger ou boire dans les douze heures précédant l'intervention (ou selon la formule classique, depuis la veille au soir). Cette vision a évolué, dans la mesure où on a observé que le fait de ne rien avaler longtemps avant une opération n'était pas l'approche idéale. Les consignes ont dès lors été assouplies, mais elles restent évidemment à l'appréciation du chirurgien et de l'anesthésiste.

Pour l'adulte

Un adulte est considéré totalement à jeun lorsqu'il n'a plus rien mangé ou bu depuis au moins six heures (son estomac est vide). Jusqu'à huit heures avant l'intervention, il peut donc manger et boire tout à fait normalement.

Jusqu'à six heures avant l'intervention, il pourra encore manger une collation, de préférence sans beurre. La confiture est autorisée, ainsi qu'un café ou un jus de fruits. Mais plus de produits laitiers, de fromage, d'oeufs, de viande ou (évidemment) d'alcool.

Jusqu'à trois heures avant l'intervention, il lui sera permis de boire de l'eau, mais pas plus de 500 ml. D'autres boissons comme du jus de pomme, du thé, du café et des sodas sont aussi tolérées.

Pour l'enfant

Les enfants à partir de 19 mois : à jeun six heures avant l'intervention. Eau et jus de pomme jusqu'à trois heures et pas plus de 250 ml. Pas de jus de fruits ni de lait.

Les nourrissons jusqu'à 18 mois : biberon jusqu'à six heures avant l'intervention. Allaitement jusqu'à quatre heures avant l'opération. Eau sucrée jusqu'à trois heures avant l'intervention.
• Si un timing précis pour l'intervention n'a pas été communiqué, basez-vous sur l'heure d'admission dans l'établissement hospitalier.

• Si vous avez encore mangé ou bu quelque chose après les heures mentionnées, vous devez le signaler. L'intervention pourrait être retardée.

• En cas d'opération en urgence, des techniques particulières permettent de limiter les risques.


publié le : 03/12/2016 , mis à jour le 14/12/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci