Syndrome prémenstruel : les aliments qui font du bien

Dernière mise à jour: avril 2013 | 4957 visites
vrouw-hoofdpijn.jpg

news Une association a été établie entre les apports en fer d’origine végétale et l’intensité des manifestations du syndrome prémenstruel.

Un constat posé au terme du suivi, durant une période de dix ans, de trois mille femmes américaines, âgées de 25 à 42 ans. Leurs habitudes alimentaires ont été croisées avec les plaintes liées au syndrome prémenstruel (humeur changeante, irritabilité, troubles du sommeil, douleurs musculaires, maux de tête, fringales…). Les chercheurs de l’université du Massachusetts ont donc mis en évidence « une très forte corrélation » entre une alimentation riche en fer végétal (au moins 20 mg par jour) et un risque faible de développer ces symptômes. Parmi ces sources privilégiées, on mentionnera :

• les tomates séchées
• les abricots séchés
• le persil
• les graines de soja
• les épinards
• les olives
• les groseilles et les raisins
• le quinoa
• le cœur de palmier
• les lentilles
• la blette
• le brocoli

Il est à noter que le fer d’origine animale n’a pas le même effet bénéfique.

[Source : American Journal of Epidemiology]


publié le : 06/05/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci