Comment la lecture modifie le cerveau

Dernière mise à jour: mars 2014 | 10890 visites
123-p-vr-lezen-boek-grass-170-3.jpg

news Pendant la lecture d’un roman et durant les quelques jours qui suivent, les connexions se renforcent dans certaines régions du cerveau.

Et précisément dans les lobes temporaux (sièges du langage, de la mémoire et des émotions) et dans le sillon central (sensations et mouvements). Ceci a été mis en évidence par une équipe de l’université Emory (Atlanta).

Leur expérience a regroupé des étudiants dont l’activité cérébrale a été observée par résonance magnétique (IRMf). D’abord pendant une vingtaine de jours (cerveau au repos), puis au cours de la lecture d’un roman (achevée en neuf jours), ensuite durant la semaine qui a suivi. Et donc, on constate un processus de réorganisation des connexions neuronales, qui se renforcent au fur et à mesure de la lecture, sachant que ces modifications perdurent en moyenne cinq jours après avoir tourné la dernière page du livre.

Selon les auteurs, le fait que ce phénomène concerne notamment la zone impliquée dans les sensations et les mouvements traduit l’identification du lecteur aux personnages du roman, comme si l’histoire devenait une partie intégrante de nous-mêmes. A une époque où de nombreux jeunes délaissent la littérature, à laquelle les programmes scolaires accordent sans doute moins d’importance que par le passé, cette étude souligne la place de la lecture (ici des livres à contenu narratif) dans le développement cérébral.

Voir aussi l'article : La lecture, miroir de notre bien-être

Source: Brain Connectivity (http://online.liebertpub.co)
publié le : 30/03/2014 , mis à jour le 30/03/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci