Les très gros dangers d’une voiture de fumeur

Dernière mise à jour: août 2015 | 5871 visites
123-sigaret-roken-auto-170-12.jpg

news Il ne faut pas beaucoup de temps pour que le passager d’une voiture dans laquelle on fume inhale une grande quantité de substances toxiques.

Des volontaires ont pris leur courage à deux mains et se sont installés à l’arrière d’une voiture où personne n’avait fumé auparavant. Au volant, le conducteur a grillé trois cigarettes en l’espace d’une heure. Les vitres du véhicule avaient été légèrement baissées (une dizaine de centimètres). Avant et après la séance, des chercheurs de l’université de Californie (San Francisco) ont analysé des échantillons d’urine des participants.

Ils ont alors relevé des taux (beaucoup) plus élevés de toxines, ce qui ne pouvait être dû qu’au fait d’avoir baigné dans une atmosphère enfumée. Ces composés chimiques, ajoutent les spécialistes, sont connus pour leur implication dans le cancer, les troubles cardiaques et les maladies pulmonaires.

Les concentrations mesurées ici n’étaient pas suffisantes pour déclencher des problèmes de santé. Néanmoins, en un laps de temps relativement court, les substances nocives de la fumée de cigarette ont pollué l’organisme des non fumeurs. Des substances qui se concentrent dans l’habitacle, où elles s’incrustent et peuvent persister longtemps.
La recommandation va de soi : les fumeurs doivent absolument éviter d’allumer une cigarette dans leur voiture en raison des effets que cela engendre pour les passagers, et en particulier les enfants.

Source: Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention (http://cebp.aacrjournals.or)
publié le : 03/01/2015 , mis à jour le 06/08/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci