Le poids modifie la façon de manger

Dernière mise à jour: mai 2015 | 7575 visites
123-p-vr-eten-taart-170-9.jpg

news Lorsqu’on compare la manière dont les hommes et les femmes mangent, on observe de réelles différences… qui s’atténuent au fur et à mesure que le poids corporel augmente.

Cette étude a regroupé des adultes jeunes (moyenne d’âge de 25 ans) de corpulence satisfaisante (IMC entre 20 et 25) et d’autres en surpoids modéré (IMC entre 25 et 30, avec un tour de taille un peu trop important). Un repas leur a été proposé, sachant qu’ils n’avaient rien mangé pendant les douze heures précédentes. Leur mastication a été analysée par des capteurs placés sur la mâchoire, alors que leur comportement émotionnel a été observé de près (impulsivité, capacité de contrôle, réaction aux odeurs…).

Que disent les résultats ? D’abord, globalement, les hommes avalent de plus grandes bouchées que les femmes et mangent plus rapidement, mâchent plus fort et moins longtemps. Mais dans le groupe en surpoids, on constate que les différences s’estompent et que le comportement des femmes rejoint celui des hommes (qui mangent d’ailleurs encore plus vite en avalant à chaque fois de plus grandes quantités). La pré-obésité se traduit aussi par une plus grande sensibilité aux facteurs émotionnels, et donc moins de maîtrise de soi face aux stimulations associées à la nourriture.

Ce que rappellent les chercheurs, c’est que des petites adaptations de ses habitudes peuvent permettre d’aider à contrôler sa consommation de nourriture, et ceci est particulièrement vrai pour la mastication, qu’il est (très) important de ne jamais négliger.

Source: Physiology & Behavior (www.journals.elsevier.com/p)
publié le : 13/05/2015 , mis à jour le 12/05/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci