Mortalité : ne ratez pas vos rendez-vous chez le médecin

Dernière mise à jour: avril 2019 | 1935 visites
123m-dokter-1-4.jpg

news Les patients présentant une maladie chronique (physique ou mentale) ont tout intérêt à ne pas rater leurs rendez-vous réguliers chez le médecin. Dans le cas contraire, le risque de mortalité prématurée augmente.

Lors d’une maladie chronique, un suivi médical régulier est essentiel afin de vérifier l’évolution de l’état de santé, d’adapter le traitement si nécessaire, d’observer le développement éventuel d’un autre trouble… Cependant, une proportion non négligeable de patients manque régulièrement l’un ou l’autre rendez-vous. Une équipe britannique (université de Lancaster) a évalué les conséquences de ces annulations en termes de mortalité à court et moyen terme.

Elle a analysé une banque de données regroupant quelque 800.000 patients écossais (trois ans de suivi), en isolant des informations comme la régularité de leur présence aux consultations médicales, leurs antécédents de santé et les prescriptions d’analyses, d’examens et de médicaments, ainsi que les cas de décès prématuré. Que constate-t-on ?

Maladie physique. En cas de maladie physique chronique, le fait de manquer au moins deux consultations sur une période d’un an multiplie par trois le risque de décès prématuré.

Maladie mentale. En cas de maladie mentale chronique, manquer au moins deux rendez-vous chez le médecin par an multiplie par huit le risque de décès prématuré.

Les chercheurs indiquent : « Le fait de ne pas se présenter à plusieurs rendez-vous chez le médecin constitue un marqueur de risque significatif de mortalité prématurée toutes causes confondues, en particulier chez les patients souffrant d’une maladie mentale. Pour ces derniers surtout, il est nécessaire de trouver des solutions pour les inciter à ne pas manquer ces consultations ; sachant que le système actuel n’est pas suffisamment efficace ». Et pour tous, il est bon de garder à l’esprit le rôle clé d’un suivi médical régulier.

Source: BMC Medicine (https://bmcmedicine.biomedc)
publié le : 18/04/2019 , mis à jour le 17/04/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci