ad

Sexualité : l’importance des bactéries du vagin

Dernière mise à jour: janvier 2020 | 8097 visites
123m-vagin-urogenit-19-11-19.jpg

news La composition bactérienne - le microbiote - du vagin est essentielle à sa bonne santé face au risque d’infection et sur le plan sexuel. En cas de perturbation de la flore bactérienne, quelles sont les options ?

L’équilibre du microbiote vaginal peut être affecté pour diverses raisons, comme une toilette intime trop fréquente ou inadéquate (douches vaginales, savons non adaptés…), qui provoquent une variation du pH vaginal, avec un déséquilibre de la flore bactérienne, ce qui expose à un risque accru d’infection. En fait, le vagin est un milieu acide grâce à sa flore bactérienne, et cette acidité permet de prévenir la prolifération de micro-organismes pathogènes.

En situation normale, le pH varie de 3,8 à 4,5. En cas de perturbation, il augmente. En raison des modifications hormonales, c’est ce qui se produit chez les femmes ménopausées : la proportion de lactobacilles, des bactéries très importantes, chute considérablement, ce qui fragilise la région vulvo-vaginale. Le risque d’infection augmente, et les perturbations s’accumulent : atrophie vulvo-vaginale, sécheresse vaginale, sexualité altérée, qualité de vie affectée…

Ne pas hésiter à en parler


Comme l’explique cette équipe américaine (université Harvard), « il est essentiel que les femmes, comme les professionnels de la santé, comprennent le rôle crucial joué par les bactéries vaginales ; alors que des recherches d’envergure devraient être lancées pour trouver des stratégies nouvelles permettant d’aider encore plus efficacement les femmes confrontées à des problèmes sur ce plan, en particulier après la ménopause ».

Actuellement, le traitement classique consiste à administrer des œstrogènes afin de promouvoir la colonisation du vagin par les lactobacilles. Des thérapies additionnelles sont explorées, comme les probiotiques par voie orale ou vaginale. « Les femmes méritent une information correcte sur ce que nous faisons et sur ce que nous ignorons », ajoutent les chercheurs. Le dialogue avec le médecin occupe une place clé, et il ne faut pas hésiter à aborder spontanément le sujet, afin d’envisager ensemble les solutions possibles.

Voir aussi l'article : Sexualité : quel effet de l’âge chez la femme ?

Source: Menopause (https://journals.lww.com/me)
publié le : 06/01/2020 , mis à jour le 05/01/2020
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci