ad

Quel rapport entre l'isolement et la faim ?

Dernière mise à jour: juin 2020 | 2885 visites
123m-vr-alleen1-moe-depress-9-10.jpg

news Pendant le confinement, nous avons tous ressenti l'importance du contact social pour notre bien-être mental. En fait, il apparaît que le cerveau réagit de manière similaire à l'isolement social et à la faim.

Une équipe américaine (Massachusetts Institute of Technology (MIT) a placé des volontaires dans une situation d'isolement strict : dix heures dans une pièce peu meublée, sans téléphone sans ordinateur, sans livres... Lors d'une seconde expérience, les participants ont été privés de nourriture pendant le même laps de temps.

A la fin de chacune des deux séances, ces personnes ont passé une résonance magnétique (IRM) du cerveau, alors qu'elles visionnaient soit des images de leurs interactions sociales (amis, club de sport, café, restaurant...), soit de leurs aliments préférés.

Résultat : on observe dans les deux cas une activation très spécifique d'une zone du cerveau appelée substantia nigra (substance noire), qui produit de la dopamine, un neurotransmetteur impliqué dans la motivation, le désir et la sensation de bien-être. Ensuite, les scientifiques ont utilisé l'intelligence artificielle pour confirmer, en analysant certains schémas neuronaux, que la faim et l'isolement social affectaient bien notre cerveau de manière similaire.

« Cette étude suggère que l'isolement social chronique est quelque peu comparable à la malnutrition à long terme, et qu'il a donc un effet négatif implacable sur notre bien-être », indique l'un des auteurs.

Voir aussi l'article : Solitude et mortalité : un effet impressionnant

Source: bioRxiv (www.biorxiv.org)
publié le : 12/06/2020 , mis à jour le 11/06/2020
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci