ad

Concentration et mémoire : les bienfaits de la musique

Dernière mise à jour: novembre 2020 | 4416 visites
123m-musiek-kind-5-11-20.jpg

news L’apprentissage de la musique améliore les facultés de concentration et de mémorisation, et ceci dès l’enfance.

Attention, concentration, mémoire de travail : ces facultés sont améliorées par l’apprentissage de la musique, confirme cette équipe chilienne (Pontificia Universidad Catolica de Chile). La mémoire de travail joue un rôle particulièrement important, puisqu’elle permet de stocker temporairement des informations et de les manipuler afin de réaliser une tâche spécifique à court terme. Par exemple : lire un phrase jusqu’au bout en se souvenant du début, ou former un numéro de téléphone que l’on vient de nous communiquer. Elle contribue aussi à la capacité de raisonnement, entre autres.

La musique comme traitement

Afin de vérifier l’influence de la musique sur l’attention et la mémoire, les chercheurs ont demandé à des enfants âgés de 10 à 13 ans de participer à des tests sollicitant l’attention visuelle et auditive, et évaluant ensuite la mémoire de travail. Deux types de profils ont été recrutés : des enfants jouant régulièrement, depuis au moins deux ans, d’un instrument de musique, et d’autres sans entraînement musical.

Le résultat montre que les enfants musiciens obtiennent de bien meilleurs résultats à tous les tests, ce qui souligne un net avantage en termes de concentration, d’attention et de mémoire (ici de travail). En recourant à l’imagerie médicale (IRMf), les auteurs ont identifié des « dynamiques neuronales » propres aux musiciens, et qui expliqueraient ces facultés renforcées. Ils indiquent qu’ils ont encore à comprendre les mécanismes par lesquels la musique agit sur les réseaux cérébraux. Ceci renvoie en tout cas à la plasticité cérébrale, c’est-à-dire la capacité du cerveau à se modifier en fonction des processus d’apprentissage, des expériences ou de l’environnement.

A partir de là, la musique pourrait être envisagée comme une option dans la prise en charge de certains troubles, à l’instar de celui du déficit de l’attention (TDA/H). Et pour tous ceux qui en ont l’envie, l’apprentissage de la musique ne peut que faire beaucoup de bien.

Voir aussi l'article : Exercice physique : la musique contre la fatigue

Source: Frontiers in Neuroscience (www.frontiersin.org/journal)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub