ad

Kokedama : que faut-il savoir sur cet art floral japonais ?

Dernière mise à jour: avril 2021 | 1110 visites
m-kokedama-6-6-21.jpg

news Le kokedama est un art végétal venu du Japon et il rencontre un succès croissant chez nous. Esprit zen et relaxation, il sublime des sphères végétales épurées et poétiques pour l’intérieur ou l’extérieur. Que faut-il savoir et comment le fabriquer soi-même ?

Un kokedama est une sphère de terre entourée de mousse et dans laquelle poussent les racines d’une plante. Ce terme regroupe les mots « koke » (mousse) et « dama » (sphère). Il s’agit d’une sorte de mélange entre l’art des bonsaïs et celui de l’ikebana.

C'est quoi ?

Cette technique florale relativement récente rencontre un réel engouement au Japon, probablement en raison de l'impression de sérénité que dégagent ces plantes en boule d’une sobriété absolue. On utilise une sphère de terre argileuse recouverte de mousse tenue par des fils discrets et dans laquelle pousse un végétal choisi pour sa facilité de culture et pour ses qualités esthétiques.

Acheter ou faire soi-même ?

On peut faire son kokedama soi-même mais cela demande de la dextérité. En effet, façonner une sphère qui tienne bien les racines en son coeur est difficile. La mousse n’a pas de fonction technique, elle est juste là pour habiller la sphère. On trouve des kits sur Internet et en jardinerie.

Où installer un kokedama ?

Le kokedama n'apprécie pas la lumière directe du soleil. En hiver, quand la luminosité est moins importante, vous pouvez le rapprocher de la fenêtre.

N’importe quelle mousse ?

Mieux vaut opter pour une mousse de Ctenidium sp, une espèce très résistante à la sécheresse qui s’adapte aux conditions ensoleillées à mi-ombragées. Elle forme une sorte de tapis d’un vert vif si l’atmosphère est humide, et vert mat lorsqu’il fait plus sec.

Quelles plantes pour l'intérieur de la sphère ?

Il faut privilégier des plantes graphiques et décoratives. Les spécialistes recommandent généralement l’Asparagus plumosus ou l’Asparagus falcatus, tous deux au feuillage léger, certaines fougères comme Davallia canariensis, des cactées comme Echeveria agavoides, des euphorbes cactiformes (Euphorbia trigona), le jonc japonais (Acorus gramineus), ou encore le Ficus (microcarpa) ginseng, aux racines aériennes sculpturales… N'hésitez pas à demander conseil à votre pépiniériste.

Voir aussi l'article : Ikebana : l'art de faire vivre les fleurs

Source: Barbara Simon - Photo : Par Seyriu-en — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.o - Vidéo : Marie Wild (www.youtube.com/c/FirstTime)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub