Le dessert plaisir plombe le régime

Dernière mise à jour: novembre 2013 | 4529 visites
123-p-vr-eten-plezier-170-2.jpg

news Dans le cadre d’un régime amaigrissant, le « petit plaisir » - une fois par semaine, souvent - du dessert calorique est particulièrement contre-productif. Les desserts allégés, eux, sont tout à fait indiqués, et quasi à volonté.

Ce constat a été posé au terme d’une expérience conduite par une équipe de l’école de médecine de l’université d’Athènes.

Des jeunes filles obèses ont été réparties en deux groupes. Elles ont toutes suivi le même régime, composé de 45% de glucides, de 35% de lipides et de 20% de protéines, mais à une différence près : l’un des groupes a été autorisé à manger, une fois par semaine, un dessert « traditionnel » au choix, alors que les participantes du second groupe ont consommé des desserts allégés (sans sucre) quatre fois par semaine.

Des desserts trop sucrés et trop caloriques


Au terme d’un suivi de trois mois, les chercheurs ont noté que toutes les volontaires présentaient un IMC (indice de masse corporelle) plus favorable, mais dans des proportions nettement plus positives pour le groupe « desserts allégés ».

La coordinatrice de l’étude, Antonia Dastamani, souligne que « les personnes qui suivent un régime ont tendance à s’accorder, en guise de récompense, un « dessert plaisir » une fois par semaine, mais elles optent alors pour des ingrédients hautement caloriques, très sucrés, ce qui nuit considérablement aux efforts fournis les jours précédents. Il est nettement préférable de s’orienter vers les desserts allégés, que l’on peut manger pratiquement chaque jour ».

Source: Congrès de l’Endocrine Society (www.endocrine.org)
publié le : 19/07/2011 , mis à jour le 25/11/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci