Plantes de Noël : des risques pour les enfants

Dernière mise à jour: décembre 2012 | 4029 visites
123-kerstboom-kertsman-kind-170-11.jpg

news Le contact avec certaines plantes décoratives de Noël peut présenter de sérieux risques pour les enfants. Il faut donc se montrer particulièrement prudents et réagir très vite en cas de problème.

Couronnes de branches de sapin, guirlandes décoratives de houx et de gui, décorations de table avec des pommes de pin ou de baies rouges : autant de sources potentielles de danger pour des jeunes enfants attirés par ces formes et ces couleurs inhabituelles.

• Le poinsettia qui a la forme d'une étoile est une plante très toxique.
• La sève de la plupart des ifs est particulièrement irritante.
• Les baies de houx ou de gui peuvent entraîner de fortes douleurs abdominales et des réactions allergiques.
• Les primevères et les jacinthes peuvent déclencher d'importantes réactions cutanées.

Quels symptômes ?

• En cas de contact avec la peau, elle peut devenir rouge, avec urticaire et démangeaisons. S'il s'agit des yeux, la cornée peut s'irriter (yeux rouges et larmoyants).
• Si l'enfant a mis en bouche des feuilles ou des baies, les muqueuses peuvent être irritées. Une ingestion peut provoquer des crampes abdominales, de la diarrhée et des vomissements, accompagnés d'un accès de fièvre. Une réaction allergique massive n'est pas à exclure.

Comment réagir ?

• Rincez abondamment les yeux irrités avec de l’eau tiède. Demandez l'avis d'un médecin.
• En cas d'ingestion, videz la bouche et faites boire de l'eau à l'enfant. Surtout ne pas provoquer des vomissements. Contactez un médecin ou le Centre antipoisons (070/245.245).
• Les feuilles et les baies de houx et de gui sont particulièrement toxiques. Si l’enfant en ingère, il s'expose, en fonction de la quantité avalée, à des troubles potentiellement gravissimes. Il faut appeler les urgences.

Dans tous les cas, il est important de présenter au médecin un échantillon de la plante avalée accidentellement.


publié le : 25/12/2012 , mis à jour le 24/12/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci