Mal au ventre chez l'enfant : quand faut-il consulter?

Dernière mise à jour: janvier 2013 | 6253 visites
meisje--170_400_03.jpg

news Gastro-entérite, occlusion intestinale, crise d'appendicite, douleurs d'origine psychosomatique... : comment savoir si les maux de ventre de l'enfant nécessitent une prise en charge médicale ?

Il peut arriver qu'aucune cause physique ne soit trouvée. Le stress, l'anxiété ou des problèmes d'ordre psychique peuvent en être à l'origine. Toutefois, une pathologie plus sérieuse peut y être associée comme une appendicite, une infection urinaire, une intoxication alimentaire, une intolérance au gluten (maladie coeliaque) ou encore une gastro-entérite.

Quand est-il nécessaire de consulter ?

De manière générale

• Lorsqu'il s'agit d'un bébé de moins de 6 mois.
• Quand l'enfant présente une immunité affaiblie ou qu'il souffre d'autres pathologies, comme une maladie rénale.
• Si les maux de ventre sont apparus de manière soudaine et violente.
• Si la douleur est persistante et constante : plus de vingt-quatre heures et de jour comme de nuit.
• S'il y a perte de poids.
• Si les douleurs sont localisées à un autre endroit que le nombril (aine, fosse iliaque...).
• Si la douleur apparaît après le repas ou quand l'enfant a bu du lait de vache. Cela pourrait traduire une allergie au lait ou une intolérance au lactose,
• Si vous soupçonnez l'ingestion accidentelle d'un élément solide ou liquide potentiellement dangereux.

Les autres signaux d'alerte (en plus du mal au ventre)

• De la fièvre.
• L'enfant est apathique, somnolent, difficile à réveiller.
• Il n'arrête pas de pleurer.
• Il n'a pas d'appétit, souffre de nausées ou de vomissements.
• Il fait de la diarrhée (durant plus d'un jour).
• Vous observez des traces de sang dans les selles.
• L'enfant est constipé.
• Il souffre de douleurs articulaires, de raideurs, de gonflement des articulations.
• En présence d'éruptions cutanées.
• En cas de palpitations.
• Une envie fréquente d'uriner et/ou une énurésie après une période sans pipi au lit peuvent indiquer une infection urinaire.


publié le : 21/01/2013 , mis à jour le 20/01/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci