Fatigue chronique : l'importance des troubles du sommeil

Dernière mise à jour: septembre 2013 | 7713 visites
123-slapen-vr-wekker.jpg

news Les origines du syndrome de fatigue chronique sont inconnues. Des causes possibles sont avancées, mais aucune ne peut expliquer tous les cas. Le sommeil non réparateur est une plainte très fréquente. Alors ?

Cette mauvaise qualité du sommeil est mentionnée par près de neuf patients sur dix souffrant de fatigue chronique, explique le Dr Roseline Péluchon (Journal international de médecine). Mais malgré de nombreuses recherches, il n’a pas été possible jusqu’à présent d’identifier un trouble du sommeil spécifique à cette pathologie.

Une étude conduite par une équipe de l’université Northumbria (Newcastle) fait le point sur le sujet, après avoir procédé à des examens sur un groupe de quelque 350 patients atteints du syndrome de fatigue chronique, et soumis à une polysomnographie (enregistrement d’une série de paramètres pendant le sommeil : respiratoires, cardiaques, cérébraux, musculaires…).

Une analyse approfondie de la qualité du sommeil


Dans un tiers des cas, il est immédiatement apparu que les patients présentaient « un trouble du sommeil caractérisé », apnées ou jambes sans repos. Les autres sont concernés à des degrés divers par l’insomnie (difficultés d’endormissement et de maintien du sommeil), par des réveils fréquents, ou au contraire par une hypersomnie (sommeil excessif).

Comme l’indique le Dr Péluchon, « il pourrait être utile de proposer systématiquement aux patients avec diagnostic de fatigue chronique la réalisation d’une polysomnographie, permettant pour certains d’éliminer un syndrome d’apnées du sommeil ou un syndrome des jambes sans repos, justifiant tous les deux un traitement spécifique. Pour les autres, elle identifiera des troubles de la qualité ou de la quantité du sommeil, permettant des prises en charge adaptées à chacune des situations ».

Source: British Medical Journal (www.bmj.com)
publié le : 06/09/2013 , mis à jour le 05/09/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci