Vendre ses selles pour arrondir ses fins de mois

Dernière mise à jour: mars 2015 | 18843 visites
DonSelles1.jpg

news Une entreprise américaine s’est spécialisée dans le prélèvement et le traitement des selles, ensuite mises à la disposition des patients. Les dons sont - très bien - rémunérés.

Cette organisation à but non lucratif – OpenBiome – a été fondée voici deux ou trois ans et connaît un réel essor, ce qui a attiré l’attention de la presse US. Son objectif consiste à fournir de la matière première aux établissements de soins pratiquant la transplantation fécale.

Cette technique est indiquée dans le traitement de certaines maladies intestinales, dont la colite pseudo-membraneuse, une inflammation extrêmement sévère du côlon liée à une infection par la bactérie Clostridium difficile, dans un contexte de résistance aux antibiotiques classiques. La greffe de selles vise à rétablir un équilibre au sein du microbiote, la flore microbienne intestinale, permettant alors de mieux lutter contre C. difficile. Plusieurs études récentes ont mis en évidence l’efficacité de cette approche.

Et donc, OpenBiome récolte des prélèvements de selles, qu’elle rétribue généreusement. Précisons d’emblée, au risque de décevoir, que cette société ne collabore qu’avec des personnes travaillant ou résidant à proximité de son siège, situé à Medford, dans le… Massachusetts. Les candidats passent d’abord un examen pointu de santé, et ce n’est que lorsque tous les tests – sévères ! – ont été réussis qu’ils peuvent prétendre intégrer l’équipe de donneurs.

Tarif : 40 dollars le don (35 €) et un extra de 50 dollars si cinq dons ont été effectués en une semaine. Il est donc possible de gagner jusqu’à 250 dollars (220 €) par semaine. Soit 1.000 dollars par mois, ce qui est évidemment loin d’être négligeable. Les critères de recrutement sont à ce point stricts qu’en moyenne, sur un millier de candidats, 40 sont retenus et intègrent le registre de donneurs de selles.

Pour ceux qui voudraient en savoir plus, toutes les informations sont disponibles sur le site d’OpenBiome.


publié le : 30/03/2015 , mis à jour le 29/03/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci