Manger le soir fait-il grossir ?

Dernière mise à jour: février 2018 | 4746 visites
123-vriend-eten-restaurant-170-11.jpg

conseil De nombreuses personnes pensent que tout ce qu’on mange après huit heures du soir est transformé en graisse. Le corps passerait en mode « basse énergie », brûlerait beaucoup moins bien les calories et on prendrait du poids. C’est faux. Ce qui joue avant tout, ce n’est pas le moment, mais la quantité et la qualité de ce que vous mangez.

Concernant le poids, le point clé, c’est le rapport entre le nombre de calories consommées et éliminées sur une journée. Si vous mangez plus que ce que vous brûlez, vous stockez des graisses. Il y a une différence de vitesse de métabolisme entre la journée et la nuit, mais elle est si minime qu’elle est quasiment sans effet.

En règle générale, le repas principal doit fournir 30 à 35% de l’énergie totale de la journée, qu’il soit pris le matin, le midi ou le soir. Les besoins énergétiques des femmes moyennement actives fluctuent autour de 2000 kcal, et pour les hommes on tourne autour des 2500 kcal.

Manger tard le soir est un facteur de risque de prise de poids si le temps entre le déjeuner et le dîner (souper) est comblé avec des collations très caloriques sans que les quantités des repas soient diminuées. Cela n’a donc rien à voir non plus avec le moment du repas du soir.

Les inconvénients

Manger tard, beaucoup et de la nourriture riche en graisses peut donner lieu à toutes sortes de malaises, en particulier une sensation de lourdeur à l'estomac, des désagréments intestinaux ou des troubles du sommeil. Un repas trop tardif est déconseillé aux personnes qui souffrent d’acidité ou de reflux, car cela risque d'aggraver leurs symptômes.

La régularité

Certaines études suggèrent bien que les personnes qui mangent tard auraient plus de risques d’être en surpoids. Ainsi, une enquête récente sur les habitudes alimentaires dans divers pays européens a montré que les personnes qui consomment beaucoup de nourriture le soir pèsent en moyenne davantage que les autres. Mais ceci vaut également pour celles qui prennent des collations caloriques entre les repas ou qui font l'impasse sur le petit déjeuner. Ceci dit, aucune de ces études n’a trouvé de lien de cause à effet entre manger tard et avoir un IMC plus élevé. On pourrait conclure par exemple que les gens qui mangent tard le soir font moins d’exercice que les autres...

La régularité - manger autant que possible à heures fixes – peut jouer un rôle (limité). Il existe des indications selon lesquelles les personnes qui sautent régulièrement un repas, comme le petit déjeuner, ou qui travaillent par pause, sont plus susceptibles de grossir. Mais cela peut être dû au fait qu’elles mangent plus que nécessaire ou consomment des collations plus riches en énergie.

Conclusion ?

Il n’existe aucune preuve selon laquelle l'habitude du repas tardif est mauvaise pour le poids. Il est recommandé de prévoir trois repas par jour, plus un maximum de trois ou quatre collations saines.


publié le : 09/02/2018 , mis à jour le 08/02/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci