Le biberon du soir, c'est tout mauvais

Dernière mise à jour: juin 2013 | 8184 visites
baby-fv-melk-170_400_06.jpg

news La prévention de l’obésité infantile commence dès le biberon, dont l’usage prolongé comme contenant principal de boisson doit être considéré comme un facteur de risque.

Des chercheurs américains ont analysé des données portant sur quelque 7.000 enfants, afin de cerner l’impact d’une utilisation prolongée du biberon – jusqu’à l’âge de 2 ans – comme contenant principal de boisson sur le risque d’obésité vers l’âge de 5-6 ans. Dans le panel étudié ici, il s’est avéré que 22% des mômes étaient des « utilisateurs prolongés du biberon ».

Or, poursuivent les auteurs de ces recherches, « nous avons observé que ces enfants sont environ 30% plus susceptibles d’être obèses à l’âge de 5 ans, même après prise en compte d’autres facteurs tels que le poids de la mère, le poids à la naissance et les pratiques alimentaires durant la petite enfance » (le type d’allaitement, surtout). Le souci ne réside évidemment pas dans le biberon lui-même, mais dans ce qu’il contient ; la boisson « attendue » par l’enfant présentant un caractère lacto-sucré. Ceci est particulièrement vrai pour les « biberons-collations » et le « biberon du soir ».

En tout état de cause, les chercheurs recommandent de « sevrer » l’enfant à l’usage du biberon dès l’âge de 1 an. Plus facile à dire qu’à faire, c’est sûr.

Source: Journal of Pediatrics (www.jpeds.com)
publié le : 25/08/2011 , mis à jour le 04/06/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci