Quand une maman ne peut-elle pas allaiter ?

Dernière mise à jour: novembre 2016 | 24382 visites
fv-baby-melk-170_400_09.jpg

news Il n'y a que dans des circonstances très particulières qu'il est déconseillé - voire interdit - pour une femme de donner le sein à son bébé. Dans quelles situations l'allaitement maternel doit-il être évité ?

• Si la maman est séropositive au VIH.

• En cas de lésions d’herpès sur la poitrine : il faut en effet éviter tout contact direct avec les lésions. En outre, une hygiène très stricte est recommandée et en cas d’herpès génital ou oral, le port d’un masque également.

• En cas de tuberculose active : jusqu’à ce que la maman soit traitée et qu’il n’y ait plus de risque de contagion.

• En cas d’infection de la mère par le cytomégalovirus (CMV) s’il s’agit d’un enfant grand prématuré (de moins de 1,5 kg).

• Si la maman est traitée avec des produits radioactifs à des fins diagnostiques ou thérapeutiques.

• En cas d’usage de drogue (cocaïne, héroïne, marijuana) ou d’alcoolisme.

• En cas de maladie oncologique, l’allaitement est souvent déconseillé. Il est néanmoins important d'entendre le souhait de la mère et d’en tenir compte si possible.

• Si le bébé est atteint de galactosémie : il s’agit d’un trouble héréditaire lors duquel le corps convertit trop peu ou pas du tout le galactose en glucose, laissant trop de galactose dans le sang.

L’allaitement maternel n’est pas déconseillé

• En cas de jaunisse du bébé (icterus neonatorum).

• En cas d’hépatite B, à condition que des précautions soient prises et qu’il n’y ait pas de contre-indication. Si une hépatite B (chronique) est active, il faut que des immoglobulines IGM soient administrées et qu’une vaccination soit entamée dans les 12 heures après la naissance. Mais tout ceci est valable également si on nourrit son bébé au lait en poudre.

• L’hépatite C n’est pas non plus une contre-indication.

• Une maladie aiguë (grippe, gastro-entérite, inflammation de la poitrine…) chez la mère n’empêche pas l’allaitement.

• Les mamans fumeuses peuvent également allaiter. Les avantages de l’allaitement sont en effet bien plus importants que les désavantages de la cigarette. Les mamans qui fument allaitent moins souvent et moins longtemps que les autres. Fumer peut inhiber la production de lait. Il vaut évidemment mieux ne pas fumer.

• La pollution environnementale n’est pas une contre-indication. Même si les niveaux de dioxines et PCB dans le lait maternel sont plus élevés que dans le lait en poudre, leur effet néfaste sur le bébé n’a jamais été démontré.

• Consommation modérée d’alcool : boire sporadiquement un verre d’alcool n’est pas grave. Contrairement à ce que prétend la croyance populaire, l’alcool ne provoque pas une augmentation de la production de lait. Si la mère veut consommer une boisson alcoolisée, il est préférable qu’elle le fasse juste après avoir donné le sein ou qu’elle attende deux à trois heures avant de nourrir son enfant.

• Il est préférable de consommer du cola, du thé ou du café avec modération parce qu’ils contiennent de la caféine, qui peut rendre le bébé agité et irritable et causer de l’insomnie. La sensibilité à la caféine varie d’un organisme à l’autre.

• Une série d’affections et d'états du bébé peuvent contrarier l’allaitement (comme la prématurité, une maladie cardiaque, un trouble neurologique, une malformation congénitale, comme une fente palatine), mais ne constituent pas une contre-indication. Un accompagnement est très important dans ces cas particuliers.

L'allaitement et les médicaments

Si la maman qui allaite a besoin de médicaments, elle doit veiller à ce qu’aucun effet secondaire ne puisse ni l'affecter elle, ni son enfant.

• Le mieux est d’éviter toute médication si ce n’est pas absolument nécessaire.
• De préférence, il faudra prendre des médicaments pour lesquels des données sur une non-transmission lors de l'allaitement sont disponibles. Si pas, il vaut mieux passer à une alternative sûre.
• Les médicaments considérés comme sûrs pour les nouveau-nés peuvent généralement être pris par une maman qui allaite.
• Les médicaments autorisés pendant la grossesse ne sont pas toujours sûrs pendant l’allaitement.
• Dans certains cas, il faut renoncer à l’allaitement le temps du traitement.


publié le : 13/11/2016 , mis à jour le 12/11/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci