ad

A la fois masculin et féminin : avez-vous un cerveau androgyne ?

Dernière mise à jour: avril 2021 | 1697 visites
123m-hers-links-rechts-23-5.jpg

news Le sujet des différences entre le cerveau des hommes et celui des femmes a déjà été traité à toutes les sauces. Des scientifiques britanniques affirment aujourd’hui que la moitié de la population a un cerveau « androgyne », masculin et féminin, et que cela rend moins vulnérable aux problèmes de santé mentale comme la dépression et l'anxiété.

Dans ce débat sur les spécificités des cerveaux des hommes et des femmes, certains points mettent les experts d’accord, d'autres restent sujets à controverse. Il est certain que le cerveau des hommes est en moyenne environ 10% plus volumineux que celui des femmes, ce qui ne signifie pas du tout qu'ils sont plus intelligents. De nombreux mythes ont également été clairement réfutés, comme l'idée erronée selon laquelle les femmes ont un corps calleux (la partie qui relie les deux hémisphères, assurant l'échange et la coordination des informations) plus large et qu’elles peuvent donc mieux effectuer plusieurs tâches à la fois.

En 2015, une étude menée par une équipe israélienne a abouti à la conclusion que seul un très petit pourcentage de la population avait un cerveau « exclusivement » masculin ou féminin. La grande majorité présente un cerveau « en mosaïque », avec des traits à la fois masculins et féminins.

Le cerveau androgyne

A son tour, une équipe britannique (université de Cambridge) estime qu'environ la moitié de la population présente un cerveau plutôt masculin ou plutôt féminin. Pour l'autre moitié, le cerveau est de type androgyne. En fait, leurs caractéristiques cérébrales sont situées entre les pôles masculin et féminin.

Pour aboutir à ce constat, les chercheurs ont analysé la connectivité entre les différentes parties du cerveau de quelque 10.000 adultes, autant d’hommes que de femmes. Ils ont eu recours à des techniques d’intelligence artificielle et à des données de neuroimagerie.

Les avantages de « l'androgynie psychologique »

Fait remarquable : les personnes avec un cerveau androgyne ont moins de problèmes de santé mentale, comme la dépression et l'anxiété. Selon les spécialistes, ceci est lié aux avantages associés à ce qu’ils appellent « l’androgynie psychologique », soit une combinaison de traits de personnalité qui sont considérés comme stéréotypés masculins ou féminins.

En général, les personnes de cette catégorie seraient non seulement mieux protégées contre les problèmes mentaux, mais elles bénéficieraient aussi de meilleures compétences sociales et elles seraient mieux à même de basculer entre la réflexion et l’action.

Un cerveau changeant

Les chercheurs soulignent que les cerveaux sont modifiables dans une certaine mesure et qu'ils sont susceptibles d'être influencés par des facteurs environnementaux. Ainsi, le cerveau pourrait devenir « androgyne » au cours de l’existence.

Les scientifiques attendent des recherches supplémentaires pour comprendre ce qui modifie l'androgynie du cerveau, et en particulier l’impact des facteurs environnementaux comme l'éducation. Dans tous les cas, la discussion sur les cerveaux des hommes et des femmes est loin d’être réglée.

Voir aussi l'article : Entre 40 et 60 ans : comment l’exercice physique protège votre cerveau

Source: Andy Furniere - journaliste santé / Cerebral Cortex (https://academic.oup.com/ce)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub